Nouveau président pour Sid Lee Montréal

Martin Gauthier tient maintenant les rênes et veut faire de l’agence la plus grande au Canada.
Martin Gauthier

Hier, Martin Gauthier a eu une journée folle. Aussitôt que Sid Lee a annoncé qu’il devenait président du bureau de Montréal, les médias se sont rués pour l’interviewer.

Quotidiens, télés, médias écrits l’ont sollicité toute la matinée. Après tout, celui qui était jusqu’ici vice-président exécutif et associé principal venait d’être officiellement nommé président d’un bureau de 400 employés.

«Je suis très heureux d’assumer ces nouvelles fonctions», dit Martin Gauthier, qui succède à Jean-François Bouchard, aussi associé principal et cofondateur. Ce dernier supervisera dorénavant toutes les activités internationales de Sid Lee à Amsterdam, Paris, Toronto, New York, de même que Jimmy Lee, Sid Lee Architecture, Sid Lee Technologies, à titre de président du groupe Sid Lee.

«Je prends les rênes de Sid Lee Montréal, alors que Jean-François prend celles de Sid Lee à travers le monde», résume Martin Gauthier, entré à l’agence en 1999. Jean-François Bouchard sera basé à Montréal, «mais aura un bureau dans les airs, c’est sûr», rigole-t-il.

L’objectif de Sid Lee est de créer un «mini réseau mondial», avec des bureaux sur chaque continent. Aucun échéancier n’est cependant sur la table, outre le fait de procéder «lentement mais sûrement».

Martin Gauthier a passé les deux dernières années à assurer la direction du bureau d’Amsterdam, et se dit ravi de pouvoir être plus présent à Montréal, auprès de sa femme et de leurs quatre enfants. Dans la dernière année, il a vécu un total de six mois dans la capitale des Pays-Bas.

Cela lui permettra aussi de s’investir davantage dans des initiatives caritatives comme Montréal Passion Vin, une dégustation de vins rares qu’il préside. (Cette année, l’activité a permis d’amasser 1 035 335 $ au profit de la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont).

«Je veux m’impliquer davantage pour la communauté montréalaise et j’aurai maintenant le temps de le faire, dit Martin Gauthier. Être basé à Montréal changera la donne pour moi, et j’espère que ce sera pour le mieux. Je serai beaucoup plus présent pour Montréal.»

Son objectif sera de poursuivre la collaboration entre les bureaux de la métropole et ceux de Toronto, qui œuvrent ensemble sur des comptes comme Rona, Kraft et la SAQ.

Il a également mis sur pied un «comité de direction» paritaire qui contrera le syndrome de ce qu’il appelle le «boys club» du milieu publicitaire. Ce comité est formé de : Hélène Godin, vice-présidente exécutive à la création, Pétula Bouchard, chef des opérations, François Lacoursière, vice-président exécutif, François Forget, vice-président stratégie, Julie Provençal, vice-présidente opérations créatives, Annick Désy, vice-présidente ressources humaines et Daniel Fortier, directeur des finances.

«Cela va apporter une touche féminine, ce qui est très important aujourd’hui en communication», ajoute-t-il.

Fan de hockey, Martin Gauthier emploie cette analogie pour décrire son style de gestion : la gestion peut soit se faire en retrait, comme l’ancien entraîneur-chef des Canadiens Scotty Bowman, qui tirait les ficelles derrière le banc des joueurs, soit sur le terrain, comme l’attitude de Maurice Richard, qui travaillait en équipe sur la glace.

Il se range plutôt du côté du Rocket. «J’aime travailler avec une équipe. Bien sûr que j’aurai une vision, mais tous ensemble, nous nous rapprocherons davantage de nos créatifs, ce qui, j’en suis certain, aura un grand impact sur nos campagnes et le rendement que nous fournissons à nos clients.»

Il entend également maintenir le taux de croissance annuel du chiffre d’affaires atteint par l’agence ces huit dernières années, soit 20 %. «On veut rester au sommet et continuer à faire grandir l’entreprise. Je compte travailler super fort pour m’assurer que nos clients continuent à être satisfaits de nos services et continuent d’en avoir pour leur argent.»

Sid Lee emploie actuellement 600 personnes à travers le monde, dont environ 400 à Montréal. «On pourrait devenir la plus grande agence au Canada. Je ne m’arrêterai pas avant d’avoir réalisé cet objectif.»


Agences Articles

Comment Sid Lee a décroché Absolut

Affinités, admiration et une présentation qui a fait mouche.

Brèves de l’industrie

Nouveau rédacteur en chef pour Marketing, site adaptatif pour Châtelaine, nominations et autres mouvements récents.

Appel aux pongistes

L’agence Youville organise un tournoi de ping-pong pour venir en aide au BEC.

Michelin roule jusque chez Tam-Tam\TBWA

L'agence s'associe au groupe Integer pour servir son nouveau client.

Brèves de l’industrie

L’AAPQ lance un appel aux jeunes, Les Évadés reçoivent un cadeau empoisonné, bal de nominations chez DentsuBos et autres mouvements récents.

Brèves de l’industrie

Un anniversaire, un changement de nom, des embauches, un magazine qui décline sa marque en spectacles et autres mouvements récents.

AAPQ : Ann Bouthillier à la tête du C. A.

Dominique Villeneuve est officiellement nommée directrice générale.

Carteblanche «think big»

L’agence lance un programme destiné aux clients à petit budget, mais aux grandes ambitions.