Best Buy et Future shop battent (tous) les prix

10 juillet 2012  |  Alicia Androich  |  Pour commenter cet article


Best Buy Canada et Future Shop proposent tous les deux une audacieuse garantie du plus bas prix qui devrait leur attirer les amateurs d’aubaines – en magasin ou en ligne.

Non seulement les deux chaînes garantissent les plus bas prix sur leurs produits, mais elles promettent de battre aussi ceux des concurrents, qu’ils aient pignon sur rue ou sur le web. Cette garantie est en vigueur depuis vendredi dernier et fait l’objet de promotion sur leur site web, dans leur circulaire et leurs points de vente. Voir celle de Best Buy. Voir celle de Future Shop.

Selon le président et chef de l’exploitation de Future Shop et Best Buy, Mike Pratt, ce genre de garantie est une première. Les deux bannières veulent procureur à leurs clients ce qu’ils désirent, soit une expérience de magasinage unique tant en ligne qu’en boutique. D’où l’intégration sur les lieux de vente d’éléments directement liés à l’achat en ligne.

Par exemple, certains Best Buy sont maintenant équipés d’aires consacrées à l’achat web, dotées d’un superviseur et d’une équipe d’employés. Celles-ci permettent entre autres de ramasser un article acheté en ligne en magasin, afin d’éviter de rester chez soi toute la journée pour attendre la livraison. Entre le moment où le consommateur arrive sur place et celui où il récupère son produit, il devrait s’écouler entre 7 et 12 minutes, maximum, dit Mike Pratt.

En outre, les clients pourront rapporter en magasin un article acheté en ligne sans frais de retour.

«En réunissant ainsi web et magasin, nous offrons une expérience unique au consommateur puisque chaque option se retrouve enrichie», dit Mike Pratt.

De plus, «dans les deux dernières années, nous avons dépensé 180 millions dans nos infrastructures web et logistique, ajoute-t-il. Car le modèle de vente au détail gagnant de l’avenir combinera assurément le web et le détail.»

Du côté du mobile, les deux chaînes ont lancé leur site l’an dernier et viennent de lancer une version mobile qui fonctionne sur toutes les plateformes, que ce soit iOS, Android ou PC. Et le site mobile, comme aime le dire Mike Pratt, «fonctionne comme un vrai site web, par opposition à une application».

Mike Pratt

En juin dernier, les deux applications mobiles ont reçu deux millions de visiteurs uniques, conclut-il. «Près de 20 % de nos affaires en ligne proviennent désormais de notre plateforme mobile. Et ça continue de grimper.»



Chargement des commentaires, attendez SVP.
Magazine Facebook Daily